Vendre ou trocker ses vêtements : c’est bon pour l’environnement !

L’industrie du textile et de la mode est la deuxième industrie la plus polluée au monde. La production d’un vêtement a plus d’effet sur l’environnement que l’on ne pense. Entre sa fabrication, qui gaspille des ressources, et l’usage de produits chimiques qui polluent l’eau, les émissions de carbone générées ne sont pas sans conséquence. La solution idéale pour préserver l’environnement est le troc des vêtements ou l’achat des vêtements de seconde main.

Dites non à la consommation excessive

L’achat de vêtements est devenu une institution pour de nombreuses personnes. Les bas prix et les nouvelles tendances entraînent une consommation excessive. Des études montrent qu’une personne achète plus que ce dont elle a besoin. Parmi les plus gros problèmes associés aux industries textiles est la consommation excessive, qui a pour impact de créer des déchets inutiles. Le cycle de vie d’un vêtement, en particulier sur les marques à bas prix, est très court. Vous en utilisez, vous vous en lassez et en achetez un autre jusqu’à ce que cela devienne un cercle vicieux.

En quoi le troc et la revente donnent-ils un effet bénéfique sur l’environnement ?

L’achat de vêtements d’occasion permet de limiter tous les aspects négatifs de la production dans l’environnement. Il faut savoir qu’un simple T-shirt requiert plus de 2000 litres d’eau pour sa confection. Et on ne parlera même pas de la culture du coton, le produit de base le plus habituel, qui est parmi la plus polluante au monde. Donc, si vous n’achetez pas un nouveau vêtement, vous économisez des ressources.

Un vêtement continue d’engendrer des substances toxiques après avoir été fabriqué, plutôt que de le jeter directement, offrez-lui une seconde vie. Au moins, cela réduira les déchets, car seulement 1 % des textiles sont recyclés. Un vide dressing vous permet également de ne maintenir que l’essentiel dans votre garde-robe tout en faisant un petit pot. Le troc de vêtements vous permet d’obtenir de nouvelles pièces dans votre dressing tout en économisant de l’argent et en faisant quelque chose pour l’environnement. Ainsi, il limite les déchets. En utilisant cette méthode, votre consommation sera plus responsable et durable.

Ce qu’il faut faire en plus 

La vente et le troc de vêtements ne suffisent pas à limiter les inconvénients d’une consommation excessive. Désormais, n’achetez vos vêtements qu’en friperies ou de seconde main. Cependant, des marques écoresponsables et éthiques existent dans le commerce du textile. Actuellement, beaucoup de sites vendent des vêtements de seconde main. L’achat en ligne est beaucoup plus pratique et ne demande pas beaucoup de temps que celui de l’achat dans les boutiques classiques.

Quels styles de vêtements propose la marque pretty little things ?
Shein : le site mode qui monte !